COVID-19 ET LA SEXUALITÉ

Pour laisser le condom, ils se sont fait dépister

Amoureux

Amoureux

Pour laisser le condom, ils se sont fait dépister

DOIS-JE ME FAIRE
DÉPISTER ?
OÙ SE FAIRE
DÉPISTER ?
EN QUOI CONSITE LE
DÉPISTAGE ?
dépistage itss et vihCOVID-19 ET LA SEXUALITÉ

Pour rester en santé, elle s’est fait dépister

Fière

dépistage VIH et ITSS

Pour ne pas vivre dans le doute, elle s'est fait dépister

Courageuse

COVID-19 ET LA SEXUALITÉ

Pour rester en santé, elle s'est fait dépister

Fier

Pour lui-même, il s’est fait dépister

DOIS-JE ME FAIRE
DÉPISTER ?
OÙ SE FAIRE
DÉPISTER ?
EN QUOI CONSITE LE
DÉPISTAGE ?

Déterminée

COVID-19 ET LA SEXUALITÉ
COVID-19 ET LA SEXUALITÉ

Amoureux

Pour laisser le condom,
ils se sont fait dépister

Fière

Pour rester en santé,
elle s’est fait dépister

COVID-19 ET LA SEXUALITÉ

Courageuse

Pour ne pas vivre dans le doute,
elle s’est fait dépister

COVID-19 ET LA SEXUALITÉ

Courageuse

Pour rester en santé,
elle s’est fait dépister

COVID-19 ET LA SEXUALITÉ

COVID-19 et la sexualité

Pour freiner la transmission de la COVID-19, la santé publique du Québec demande de rester à la maison le plus possible et de garder une distance de 2 mètres avec les autres. Dans ce contexte, qu’en est-il des relations sexuelles ? Voici des informations pour vous aider à réduire le risque de transmission de la COVID-19.

Note : Ce texte est une traduction et une adaptation indépendante d’une publication en ligne du Département de la Santé de la Ville de New York.

 

 

  • Le virus peut se transmettre aux personnes qui se trouvent à moins de 2 mètres d’une autre personne atteinte de COVID-19, lorsque celle-ci tousse ou éternue
  • Le virus se transmet aussi par contact direct avec la salive ou les écoulements du nez de la personne infectée

Le virus se transmet facilement par les baisers et par les gouttelettes d’une personne infectée dans un rayon de 2 mètres. Pour les liquides sexuels, plus de recherches sont nécessaires. Pour le moment, on sait que :

  • Le virus a été trouvé dans les matières fécales et le sperme de personnes infectées
  • Le virus n’a pas encore été trouvé dans les sécrétions vaginales

On ne sait pas si la COVID-19 peut être transmise lors du rimming (anulingus, contact bouche-anus) ou une fellation, mais on sait que les autres coronavirus ne se transmettent pas efficacement par voie sexuelle. 

Pour éviter ou réduire les risques de transmission de la COVID-19 :

  • Vous êtes votre partenaire sexuel idéal ! La masturbation ne comporte aucun risque de transmission du virus, surtout si vous lavez vos mains et jouets sexuels avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes avant et après.
  • Votre deuxième partenaire idéal est celui avec qui vous habitez. Limitez les contacts de proximité, incluant le sexe, à un petit cercle de personnes dans votre entourage proche.
  • Idéalement, évitez les relations sexuelles avec les personnes qui n’habitent pas avec vous. Si vous avez des relations sexuelles avec d’autres personnes, réduisez le nombre de partenaires et la fréquence des rencontres.
  • Si vous rencontrez des partenaires en ligne ou si vous vendez des services sexuels, essayez de prendre une pause des rencontres en personne. Essayez le sexting, les appels vidéo ou les conversations dans les chat.

 

Autres stratégies qui peuvent aider à réduire les risques :

  • Prenez une douche savonneuse avant et après la relation sexuelle, lavez bien votre visage et vos mains
  • Limitez le nombre de partenaires et de relations sexuelles
  • Utilisez le condom et une digue dentaire (un carré de latex) pour diminuer le contact entre la salive et les matières fécales
  • Si vous recevez quelqu’un à la maison, désinfectez les surfaces et lavez les draps

Si vous ou votre partenaire ressentez les symptômes liés à la COVID-19, évitez les relations sexuelles. Les symptômes sont :

  • Fièvre
  • Toux sèche
  • Difficultés respiratoires
  • Fatigue extrême
  • Perte soudaine de l’odorat et du goût sans congestion nasale

Plusieurs personnes ont des symptômes légers à modérés, d’autres en n’ont pas du tout, et d’autres ont des symptômes graves.

Si vous éprouvez des symptômes, appelez au 1 877 644-4545. Pour en savoir plus, consultez :

  • Les personnes vivant avec le VIH qui ont une charge virale indétectable et un système immunitaire fort ne sont pas plus à risque de contracter la COVID-19, ni plus à risque de complications. Les personnes vivant avec le VIH qui ont un taux de CD4 faible pourraient être à risque de complications.

    Toute comme les personnes séronégatives, les personnes vivant avec le VIH pourraient être plus à risque si :

    • Elles sont âgées de 65 ans et plus
    • Ont un problème de santé existant, entre autres :
      • maladie cardiaque
      • hypertension (pression sanguine élevée)
      • maladie pulmonaire
      • diabète
      • cancer
    • Ont un système immunitaire affaibli en raison d’un problème de santé ou d’un traitement comme la chimiothérapie
  • Limiter les contacts sociaux, ça peut être difficile pour le moral. Le stress des événements actuels peut même te donner plus envie d’être en compagnie des autres qu’à l’habitude ! Voici quelques trucs pour vous aider à prendre soin de vous et à rester en contact avec les autres :

    • Évitez de vous surexposer aux nouvelles comme cela peut créer de l’anxiété.
    • Identifiez des personnes de confiance dans votre entourage et n’hésitez pas à les contacter par téléphone, texto ou sur les réseaux sociaux. Parlez de ce que vous vivez et de ce que vous ressentez.
    • Restez actif·ve. Sortez prendre une marche, faites du jogging, suivez un cours de yoga en ligne, prenez le temps de cuisiner des recettes que vous aimez.
    • Pratiquez des exercices de relaxation.

    Pour plus d’idées, consultez la page de l’Ordre des psychologues du Québec Coronavirus (COVID-19) : conseils psychologiques et informations au grand public

  • Pour éviter de contracter ou de transmettre la COVID-19, la santé publique du Québec demande de :

    • Se laver les mains souvent avec de l’eau tiède et du savon pendant au moins 20 secondes. Utiliser un désinfectant à base d’alcool si l’eau et le savon ne sont pas disponibles.
    • Ne pas se toucher la bouche, le nez et les yeux sans s’être lavé les mains avant.
    • Garder une distance de 2 mètres (6 pieds) avec les autres.
    • Éviter de serrer la main et de faire des accolades.
    • Si toux ou éternuements : se couvrir la bouche et le nez avec le coude. Si utilisation d’un mouchoir, le jeter rapidement et se laver les mains ensuite.
    • Rester chez soi.
    • Éviter le contact avec les autres si on est malade.
    • Se placer en isolement pendant 14 jours au retour d’un voyage.

    Tous les détails sur le site du gouvernement du Québec